Films Français

C'est qu'elle est lourde ta valise ma fille !
C'est qu'elle est lourde ta valise ma fille !

Une fois n’est pas coutume, intéressons un peu à des films bien de chez nous. Et je vous préviens, ça promet d’être chiant.


Bon, je n’accorderais qu’un seul paragraphe à « La Vie Domestique », vu que ce n’est pas compliqué. Ce film est une critique de la vie banlieusarde de certaines familles qui s’exile du centre de Paris pour plus de confort. Jusque là, d’accord. Mais est-ce que ça valait la peine de nous infliger 1h33 de rien ? Parce qu’il ne se passe vraiment rien en fait. Comme en banlieue. On suit la vie de plusieurs mères qui se connaissent plus ou moins, et qui passe leur journée à … Gérer la vie domestique. Bref, de l’ennui à volonté. Sachant que c’est inspiré à la base d’un livre qui parle de l’ennui et de l’échec de femmes au foyer, on ne peux qu’applaudir l’adaptation qui est tout aussi chiante.


Mais qu'est ce qu'on se fait chier !

Mais qu’est ce qu’on se fait chier !

Tout autre chose maintenant, « Avant l’Hiver ». Dit comme ça, ça promet. Ben en fait non. Par Wikipédia :

Paul est un neurochirurgien de soixante ans. Marié à Lucie, il croit son bonheur sans nuages. Pourtant, un beau jour, on livre un bouquet de roses à la maison. Sans nom de l’envoyeur. Puis d’autres suivent. A cette même période, Paul croise souvent le chemin de Lou, une jeune femme de 20 ans.

Voilà, en gros, pendant tout le film, Paul se tape une dépression, tout le monde le fait « chier », et il court après une gamine. Ha et il écoute de l’opéra aussi. On s’ennuie, c’est long, et la fin ressemble à un espèce de sortie fracassante, version « Je ne sais pas comment finir mon film ! ». Des personnages plats et inexistant, dont on ne comprend pas les motivations, un scénario qui n’arrive pas à se tenir lui-même … Bref, déception. Daniel Auteuil est bien meilleur dans ses rôles du « sud » (« La fille du puisatier », « Fanny », « Marius »). A éviter donc.


Une belle brochette de (Z)héros

Une belle brochette de (Z)héros

Dernier navet que je me suis infligé en date, « Qu’est ce qu’on à fait au bon dieu ? ». En une seule phrase ? Film de vieux, enchaînant les clichés les plus pourris, avec un sens des dialogue même pas absent, mais pendu par les testicule, le tout servis par des acteur au charisme d’une huître qu’on aurait laissé mariner sur la plage arrière de se voiture en plein été.

You may also like...